Approche du handicap social

Les évolutions médicales, sociales et sociétales amènent des changements dans l'accueil des publics au sein des établissements sociaux et médico-sociaux. Les usagers ne sont plus toujours identifiés dans le champ de la déficience intellectuelle. L'approche du handicap social réinterroge la réflexion et l'action des équipes éducatives qui doivent connaître et adapter leurs pratiques à la singularité du public en situation de handicap social.

OBJECTIFS


  • • Repérer, prendre en compte les facteurs du handicap social afin d'adapter l'action en faveur de la personne en situation de handicap social
  • • Mieux connaître le champ du handicap social : définition, population concernée, origines
  • • Appréhender les manifestations du handicap social et leurs conséquences dans la vie de la personne concernée : vie quotidienne, vie affective, santé, travail, loisirs, etc

CONTENU


Définition : le champ du handicap social

  • Le handicap intellectuel, le handicap psychique, les troubles du spectre autistique, le handicap social
  • Proposition de définitions(Sources « Handicap social et hôpitaux publics », Loi 2005-102 du 11 février 2005)

    Les origines

  • Le handicap social à l'interaction de différentes approches : « L'intersectionnalité »(Kimberlé Crenshaw, sociologue) comme concept d'aide à la compréhension et à la construction de l'action éducative à destination des personnes en situation de handicap social.
  • L'approche sociologique (les catégories sociales professionnelles concernées)
  • L'approche économique (le facteur de la vulnérabilité économique)
  • L'approche médicale (le critère de l'accès et du suivi des soins)
  • L'approche éducative (le milieu familial carencé)
  • L'approche psychologique (le processus de développement cognitif - Jean Piaget, psychologue)
  • L'approche psychique (le traumatisme)
  • L'approche neurophysiologique (les neurones miroirs et les bases de l'empathie - Monique Martinet, neuro-psychatre-pédiatre)
  • L'approche environnemental (le logement et son territoire)
  • Le handicap social vu comme une construction contemporaine de différentes précarités

    Les conséquences

  • Les troubles du développement cognitif (processus d'acquisition de connaissances)
  • Les troubles de l'apprentissage (lecture, écriture, calcul, etc)
  • La déficience intellectuelle (abstraction, mémorisation, conceptualisation, etc)
  • Les troubles de l'attachement (dysfonctionnements relationnels, déviances et pulsions, rapport de domination)
  • Les difficultés de socialisation (codes sociaux)
  • Les troubles relationnels (écoute, empathie, compassion). Référence aux travaux de Carl Rogers
  • Les troubles du comportement (violence, frustration, perversion, manipulation, opposition permanente, etc)

    Les outils pour aider à l'ajustement du positionnement professionnel

  • Écrits (outil de retranscription des événements et d'analyse de leurs origines et de leurs conséquences)
  • Savoirs-être et savoirs-faire adaptés aux problématiques rencontrées (distanciation, écoute, empathie, communication verbale et non verbale)
  • L'équipe comme espace de transmission d'information, d'échanges d'expériences, de « déconstruction » des conséquences ressenties du handicap social à la «construction » d'une action éducative concertée et partagée

    Le professionnel de l'intervention sociale comme acteur de l'évolution de la personne en situation de handicap social

  • Accompagner les usagers dans l'expression de leurs demandes au quotidien et les inscrire dans un projet personnalisé (objectifs et moyens à mettre en œuvre), Référence au concept d'« individuation » (Pierrine Robin, Sociologue)
  • Co-constuire et co-formaliser le recueil des besoins et des attentes de l'usager.
  • Mettre en place une méthode d'évaluation de l'évolution de l'usager, de son degré de satisfaction , des modifications et ajustements à apporter à son projet personnalisé.
  • Disposer d'une vision sur le travail à réaliser dans le domaine éducatif
  • Placer l’autodétermination au centre du projet éducatif de l'usager
  • Prévenir les troubles spécifiques liés au handicap social
  • Prévenir les effets des troubles dans le groupe
  • Ajuster son positionnement professionnel en situation de crise (relation duelle, transfert de gestion de conflit, espace de neutralité, tiers-soutenant, partenariat, influence de l'environnement, etc)

    Implication personnelle au quotidien, positionnement professionnel

  • Le regard du professionnel éducateur sur l'usager
  • Le cadre réglementaire ( Lois 2002-2, 2004-810, 2005-102)
  • Les rapports de domination, la relation asymétrique
  • Du processus d' intégration, d' insertion au concept d'inclusion et d’ « autodétermination »
  • Les recommandations de bonnes pratiques professionnelles (Anesm)
  • L'équipe pluridisciplinaire comme espace de cohérence de l'action éducative et de cohésion des professionnels
  • La procédure de partage d'information (outil et suivi de l'outil)
  • La procédure de recueil d'événements indésirables
  • La procédure de signalement (procédure civile et ou pénale)

    Les limites du professionnel face à des situations difficiles

  • Usure et notion d'impuissance
  • Maltraitance et malveillance
  • Dysfonctionnements opérationnels et organisationnels, tensions en équipe
  • Aide, soutien, réseau, partenariat, transfert de référence, relais, espace ou temps de rupture, etc

    Les partenaires

  • Intra établissement
  • Extra-établissement (Santé mentale, Mandataire judiciaire, libéral socio-éducatif, loisirs, etc)

    L'accompagnement des proches

  • Comment prendre en compte l’environnement de la personne. Outils de mesure du soutien
  • Travailler l’accordage de la personne avec ses proches, son professeur, ses différents lieux de vie (loisirs, travail...)
  • Rendre l’environnement de la personne de nouveau compétent
  • Renforcer les compétences de la personne « autrement capable »

PRÉREQUIS : Cette formation s'adresse à tout salarié d'un établissement/d'un service médico-social. Aucune connaissance spécifique n’est demandée sur les thèmes abordés.

MOYENS TECHNIQUES : une salle de formation, un vidéo projecteur, un ordinateur portable, un paper board

METHODE ET MOYENS PEDAGOGIQUES : A.I.R. déroule cette formation en échangeant, de façon permanente, avec les stagiaires et en adaptant ses supports visuels et ses exercices aux attentes des stagiaires (Exercices relatifs à la compréhension des présentations- Echanges et travaux de groupes- Etude de cas sur des situations vécues - Apports théoriques et références bibliographiques)

EVALUATION : tour de table « que connaissez-vous sur … » en début de formation. Questionnaire d’évaluation de la formation au regard des objectifs définis du programme

ANIMATION – ENCADREMENT : formateur A.I.R. possédant une expérience en établissement médico social et social et des compétences pédagogiques.

SANCTION : Attestation en fin de stage

STAGE INTRA
Coût Pédagogique : 1060 €/jour
Durée : 2/3 jours adaptés à votre demande

Stage INTER
Coût : 250€ la journée €
Date : 11 décembre 2020 à Besançon

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer