Organisation du dispositif T.S.A. /T.E.D. au quotidien dans le cadre du dispositif « médico-social renforcé » de l’établissement

OBJECTIFS


  • Avoir des pistes de réflexion pour l’organisation de l’accompagnement des enfants et jeunes porteurs de T.S.A. / T.E.D. en interne, notamment sur des temps d’accompagnement collectif d’activité et temps de structuration du quotidien (organisation générale).
  • Avoir des pistes de réflexion sur l’organisation de prestations éducatives et thérapeutiques à domicile, en lien avec les pathologies T.S.A. / T.E.D. (organisation générale).
  • Avoir des pistes de réflexion sur l’organisation d’une plateforme de répit (externat/internat) avec un petit nombre de places dédiées à l’accueil d’usagers présentant des troubles assez sévères en lien avec l’autisme et les troubles envahissant du développement (organisation spécifique pour situations T.S.A./T.E.D. complexes).

CONTENU


Organisation de l’accompagnement collectif (activités et quotidien) des enfants et jeunes porteurs de T.S.A. / T.E.D. - pistes de réflexion :

  • Reprendre les caractéristiques décrites dans les modules précédents
    • A partir des évaluations réalisées, définition de l’organisation générale de la structure pour la mise en œuvre des outils et activités de développement des divers apprentissages.
    • Planning d’activités.
    • Répartition des temps d’activités individuelles et collectives.
    • A partir des travaux réalisés, construction de fiches d’activités, de fiches projets.
    • Outils.
    • Mise en œuvre des apprentissages.
  • Le groupe
    • Il sera de petite taille (au plus 5 enfants) si les enfants ne se connaissent pas, ont des difficultés de supporter la proximité, trop de monde (enfants + les professionnels) - afin de diminuer la gestion de comportements non adaptés au bénéfice d’apprentissages possibles.
    • Un groupe de 8 enfants T.S.A. / T.E.D. est possible, le plus souvent ils ne font pas les mêmes activités, et travaillent en sous-groupes. De plus en amont a été réalisé un travail sur les temps d’attente, la proximité avec l’autre, la gestion des différentes stimulations (apportées par les différents enfants : bruit, déplacements…).
  • Définir les dimensions à travailler, et quels professionnels sont impactés
    • Quand un objectif est défini, il est étudié quels professionnels peuvent s’y inscrire (exemple : un travail sur l’écriture implique l’instituteur, mais aussi le psychomotricien, et encore l’éducateur), soit les différents professionnels travaillent ensemble sur un objectif transversal, avec leurs regards différents (ils travaillent la même chose avec des spécificités - pas de façon pluridisciplinaire non coordonnée).
  • Espace accueillant adéquat avec les particularités T.S.A. / T.E.D
    Certaines généralités d’environnement et de travail sont communes, permettant à l’enfant T.S.A. / T.E.D. et son Projet de s’inscrire - (apport des approches Teacch, ABA…) :
    • Structuration temps espace (un lieu une fonction), temps bien spécifiques, clairement identifiés, lieux identifiés (peinture, lecture… comme dans une classe maternelle)
    • Communication concrète, non verbale ++ (affichages, planning)
    • Prévisibilité, lisibilité : informations données sur les attendus, quantification de l’activité
    • Séquençage du travail
    • Travail sur table
    • Compréhension des consignes
    • Apprentissage au quotidien de l’autonomie : mise en place du travail en autonomie (identifier les capacités du jeune en autonomie)
    • Travail en collectivité ? travail sur les habiletés sociales en collectif.

Organisation des différentes prestations (éducatives et thérapeutiques) à domicile pour des enfants et jeunes porteurs de T.S.A. / T.E.D. - pistes de réflexion :

  • Organisation à domicile type SESSAD
    Des points communs avec l’accompagnement en interne
  • Mettre en place un Projet Personnalisé de l’Enfant
    • Définir un Projet Personnalisé pour le jeune, commun pour tous les intervenants, décliné dans les différentes structures, couvrant les projets de tous les intervenants = soit le projet de l’enfant (pas le projet de chaque structure) doit se retrouver dans tous les lieux, qui travaillent en partenariat (exemple : un jeune peut fréquenter un IMPro peut développer un apprentissage préprofessionnel Espaces verts, et être accueilli dans un autre IME pour d’autres apprentissages) = accompagnement à la carte.
      Les différents intervenants deviennent partenaires, avec nécessité d’une coordination transversale. Le coordinateur est à définir, ainsi que son rôle : être clair sur les objectifs de chaque partenaire. Chaque structure d’accueil devra disposer d’un contenant adapté aux enfants / adolescents porteurs de T.S.A. / T.E.D. - aussi des apports de connaissances sur l’autisme seront probablement nécessaires. Le Projet Personnalisé comporte plusieurs environnements : penser IME, SESSAD et domicile en continuité - exemples : outils de communication non verbale, apprentissages, autonomie - ayant du sens, utiles à la maison et au domicile. Egalement autour de la gestion des troubles du comportement, des outils d’analyse des troubles renseignés à la maison et à l’IME, et les réponses à apporter – tous travaillent avec les mêmes outils. Si nécessaire formation de la famille à l’utilisation des outils : travailler lien famille / professionnels (« expertise des familles » Stratégie nationale pour l’Autisme au sein des Troubles du Neuro-Développement) La personne intervenant doit avoir une fiche d’accompagnement du jeune : sur sa communication, son comportement, ses centres d’intérêt, ses types d’activités possible…

Plateforme de répit T.S.A. / T.E.D. - pistes de réflexion :

  • Définir les objectifs de la plateforme de répit T.S.A. / T.E.D.
    • Les missions habituelles d’une Plateforme de répit à destination de familles / aidants d’enfants et adolescents avec T.S.A. / T.E.D. sont :
    • de les accompagner, les soutenir et leur proposer des prestations de répit pour leurs enfants, en fonction de leurs attentes ;
    • de prévenir les risques d’épuisement des aidants ;
    • de favoriser le maintien de la vie sociale et relationnelle de l’aidant familial d’un jeune avec T.S.A. / T.E.D.
  • L’accompagnement par cette Plateforme de répit vise prioritairement à :
    • Lutter contre l’isolement ;
    • Préserver la socialisation des personnes ;
    • Favoriser la poursuite de la vie à domicile dans les meilleures conditions possibles ; en co-responsabilité avec l’ensemble des partenaires et des professionnels (avec ou hors notification MDPH).
  • Les interventions de la Plateforme ne se substituent pas aux prises en charge en cours (par les structures médico-sociales, scolaires, sanitaires ou encore sociales), apporte participation et soutien de la famille et de l’entourage dans l’accompagnement mis en place au domicile et en externat ou internat, tous les jours, les week-ends et/ou pendant les vacances.
  • La Plateforme offre une palette d’interventions multiples et diversifiées pour le jeune et également sa famille / aidant. Les professionnels :
    • assurent un accompagnement d’information sur les services d’aide et d’intervention à domicile, les possibilités d’hébergement temporaire, soit sur les ressources médico-sociales, sociales et sanitaires du Territoire ;
    • proposent des prestations de répit : centralisation de l’accès à l’information de répit, rôle d’accueil et d’orientation concernant les ressources de répit du territoire, avec analyse du besoin pour proposer la meilleure orientation (à domicile, individuelles / en groupe, externat / internat de courte durée, pour l’enfant seul, l’enfant avec son parent…) ;
    • développent des actions de soutien (écoute, conseils) des familles / aidants de jeunes avec T.S.A. / T.E.D. : en individuel ou en groupe (partage d’expériences, rompre l’isolement social, formations).
  • Exigences minimales
    • Conformité réglementaire
    • Connaissance des Recommandations de Bonnes Pratiques Professionnelles HAS / ANESM sur l’autisme et l’accompagnement des enfants/adolescents avec T.S.A. / T.E.D.
    • Travailler de manière coordonnée et partenariale avec les MDPH, le CRA et les ressources médico-sociales, sociales et sanitaires du Territoire (accès équitable). Co construction avec tous les acteurs :
    • d’autres gestionnaires de structures T.S.A. / T.E.D. : identification de ressources / relais au sein des ESMS, Pôle de Compétence et de Prestations Externalisées, Educateurs Spécialisés libéraux, Aide Sociale à l’Enfance, Caisse d’Allocations Familiales… - formalisation des partenariats (modalités d’articulation)
    • les familles et associations d’usagers
    • les organismes de loisirs (notamment sportifs)
    • ou encore la Fondation Orange, AG2R...

? S’assurer :__

  • que les missions de la Plateforme de répit, ses critères d’inclusion, ses modalités de prise en charge, son territoire de couverture sont connus de tous les acteurs ;
  • qu’ils ont été définis en concertation avec les partenaires, en cohérence avec les besoins identifiés sur le Territoire et en complémentarité avec les dispositifs de répit déjà existants.
  • Offre de répit souple, multiple, en adéquation avec les besoins concrets des familles.
  • Accès facilité.
  • Intégrer une prestation dans le cadre de situations complexes.
  • Tous les professionnels doivent avoir :
    • une bonne connaissance des spécificités de l’accompagnement d’enfants / adolescents ayant des traits autistiques (formation) ;
    • et une compétence en matière de soutien et d’écoute des aidants - ce qui détermine le profil des professionnels (psychologue, assistant social, éducateur spécialisé…).
  • Procédure d’évaluation annuelle des interventions de la Plateforme de répit : nombre de personnes accompagnées, ayant bénéficié d’une prestation de répit, types de prestations et leurs nombres, durée des prestations, profil des usagers, organisation du service, réseau partenarial...

Organisation concrète

Propositions d’aide au domicile :

Soirées, samedi, vacances… = service rendu directement à la personne avec T.S.A. / T.E.D. au domicile : solution sur mesure, parfaitement en phase avec les besoins du quotidien.
Le répit à domicile consiste à remplacer à domicile, de façon continue sur une durée déterminée, l’aidant « principal » partageant le domicile du jeune = propose une intervention de répit (permettant à l’aidant de prendre du répit, et accompagnant l’aidé dans les actes de sa vie quotidienne à domicile : hygiène, repas, jeux…) (- il ne s’agit pas d’interventions éducatives à domicile). ? en amont : réalise une évaluation des besoins du couple aidant / aidé afin d’apprécier la nature et l’utilité des prestations de répit proposées (- il ne s’agit pas d’évaluer les besoins médico-sociaux du jeune avec T.S.A.). Le répit à domicile peut être effectué par :

  • le gestionnaire de la plateforme : mettant à disposition le personnel compétent pour répondre à cette mission ;
  • des aides à domicile : conventions de collaboration avec notamment des Agences de Services d’Aides A Domicile, des étudiants (en éducation, infirmiers, médecins…), offrant garanties de formation et de qualité d’intervention du personnel de ces services. Les articulations avec les autres intervenants du domicile seront précisées et coordonnées dans le cadre d’un accompagnement mutualisé.

Modélisation du panier de services offerts à définir :

  • système réactif et souple - concrètement quels accès à la plateforme
  • durée des interventions : 7 jours sur 7 ?, amplitudes horaires (soirée, début de nuit…), week-end, jours fériés ?, vacances scolaires
  • prestations proposées en collaboration avec les partenaires
  • notion de priorité / protocole dans le cas d’une situation d’urgence

Offre de répit à l’extérieur du domicile :

Définir les différents services proposés :

  • Accompagnement dans la mobilité (accompagnement entre domicile et lieux d’activités… transport en commun...),
  • Activités de loisirs culturelles et sportives… (en concertation avec les animateurs : intégration dans le milieu ordinaire, organisation et animation d’ateliers de groupe)
  • Sorties personnalisées (parcs de loisirs, promenade…)
  • Mutualisation de prestations (externat / internat), transports… avec les partenaires médico-sociaux, sanitaires et libéraux.
  • Accueil dans les places (externat / internat) dédiées Plateforme de répit (Nombre de jours de répit annuel possible ? pour permettre de répondre à un grand nombre de personnes/ demandes).

Projet Personnalisé d’intervention :

Chaque jeune avec T.S.A. bénéficiera d’un Projet Personnalisé d’intervention, réalisé avec les acteurs partenaires de son accompagnement, dont l’aidant :

  • Fixant les objectifs en fonction des capacités et des attentes réciproques ;
  • Revu périodiquement au cours de la prestation selon l’évolution de la situation du jeune aidé, ou lors de chaque nouvel épisode de services.
    Une référence professionnelle sera mise en place avec chaque partenaire.

Importance de :

  • Proposer le répit avant l’épuisement, soit dès le début de l’accompagnement médico-social.
  • Eviter les ruptures dans le suivi du parcours de vie.
  • Organiser le répit de façon régulière (exemples : un soir par semaine, un samedi par mois...).
  • Proposer une offre de répit modulable (prise en compte de la fratrie ?).
  • Disposer d’une gamme suffisamment large de ressources pour être en mesure d’accompagner les jeunes de façon personnalisée et à tout moment du quotidien et du parcours de vie sociale des enfants et adolescents en situation de handicap.
  • Former les intervenants, en tenant compte de l’environnement et de la situation propre à chaque jeune.
  • Etudier les possibilités d’accessibilité financière pour les familles (solutions de financement, accompagner les différentes démarches).

PRÉREQUIS : Cette formation s'adresse à tout salarié d'un établissement/d'un service médico-social. Aucune connaissance spécifique n’est demandée sur les thèmes abordés.

MOYENS TECHNIQUES : une salle de formation, un vidéo projecteur, un ordinateur portable, un paper board

METHODE ET MOYENS PEDAGOGIQUES : A.I.R. déroule cette formation en échangeant, de façon permanente, avec les stagiaires et en adaptant ses supports visuels et ses exercices aux attentes des stagiaires (Exercices relatifs à la compréhension des présentations- Echanges et travaux de groupes- Etude de cas sur des situations vécues - Apports théoriques et références bibliographiques)

EVALUATION : tour de table « que connaissez-vous sur … » en début de formation. Questionnaire d’évaluation de la formation au regard des objectifs définis du programme

ANIMATION – ENCADREMENT : formateur A.I.R. possédant une expérience en établissement médico social et social et des compétences pédagogiques.

SANCTION : Attestation en fin de stage

STAGE INTRA
Coût Pédagogique : 1060 €/jour
Durée : 2/3 jours adaptés à votre demande

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer